mercredi 11 avril 2018

Speed consulting : 1 jour pour lever le nez du guidon

Le quotidien des entreprises est très prenant, trop parfois, au détriment de questions essentielles.
- Votre volume et votre rentabilité pourraient croître mais vous manquez de temps pour aller plus loin.
- Vous souhaitez mieux choisir vos actions, quelles offres promouvoir, quels produits ou services développer.
- Les exigences de vos clients et les souhaits de vos équipes semblent contradictoires.

Prendre un peu de recul pour mieux piloter est souvent nécessaire.
Un conseil extérieur vous serait utile mais vous craignez un engagement trop important.

innotelos | vitamines pour l'innovation a créé "speed consulting - 1 journée pour faire le point et tracer des axes d'action".

Pour en savoir plus, merci de cliquer sur ce lien


speed consulting par innotelos



dimanche 1 avril 2018

Agile health

Une fois n'est pas coutume, un post dans la langue de Bill Gates pour faire la promotion d'un article dans ce même idiome.

Agility, born in construction and widely used in IT, can also be efficient in healthcare, for the patients, for the staff and even for cost efficiency.
In "caring for health with vitamins A for Agility", Anne Munchenbach details proposals coming from her experience in manufacturing, product development and healthcare network management.



samedi 24 février 2018

Expliquer l'innovation agile à ma grand-mère

Innover est ardu mais bien innover l'est plus encore !
Cela suppose de rassembler et de faire travailler efficacement ensemble une équipe "multi" : multi-compétences, multi-intérêts, multi-entreprises, multi-cultures, multi-...
Cette manière de procéder est désormais connue sous le vocable emblématique d'agilité.

Si, sur le papier, l'innovation agile est séduisante, le premier pas vers cette pratique est souvent compliqué à franchir.

Pour faciliter cette transition, innotelos propose des conférences-ateliers intitulées "l'innovation agile expliquée à ma grand-mère et à mes enfants".
Avec une animation dynamique, des jeux, des échanges autour de situations vécues et de nombreuses interactions conduisent les participants à expérimenter et à s'interroger.

Pour en savoir plus, merci de cliquer sur ce lien

https://innotelos.fr/grand-mere-agile




lundi 29 janvier 2018

L'agilité est à la portée de tous

Trop souvent, depuis que ce terme est devenu à la mode, l'agilité est vue comme une méthodologie quelque peu ésotérique ou bien comme une recette miracle pouvant résoudre tous les soucis d'une entreprise.

Il n'en est rien !
L'agilité, ce sont 3 éléments : du bon sens, du bon sens et du bon sens !

Dans une série de 10 questions / réponses publiées sur le site de innotelos, mon cabinet de conseil en agilité, je décortique, en langage de tous les jours, ce qu'est l'agilité et ce qu'elle peut et ne peut pas apporter.

Rejoindre la première partie ou la seconde partie de ces 10 question sur l'agilité.





dimanche 21 janvier 2018

L'agilité pour soigner la santé

Anne Munchenbach cofondatrice de innotelos et spécialiste de santé agile
Anne Munchenbach cofondatrice de innotelos
Anne Munchenbach, cofondatrice de l'entreprise grenobloise innotelos, possède une double expérience, à la fois de management industriel & stratégique et aussi d'animation d'un réseau de santé.

En s'appuyant sur ce double savoir-faire, elle détaille dans un article fouillé comment les principes de l'agilité, lorsqu'ils sont appliqués avec discernement, améliorent le fonctionnement des organisations de soin.

La santé agile, cette manière moderne et peu hiérarchique de manager dans le domaine médical, améliore nettement la satisfaction des patients, tout en procurant une grande efficacité économique.

Aller à l'article d'Anne Munchenbach "Soigner la santé avec des vitamines A comme Agilité"

jeudi 21 décembre 2017

innotelos | vitamines pour l'innovation

Je viens, avec Anne Munchenbach, de fonder l'entreprise innotelos | vitamines pour l'innovation.


innotelos | vitamines pour l'innovation (Grenoble)

Cette société située à Grenoble propose des vitamines aux entreprises ou organisations qui innovent !

Vitamines V comme chaînes de Valeur
Trouver puis développer des clients vraiment rentables, adresser les bons canaux d’accès aux marchés, mettre en place des partenariats, activer la prescription, piloter des études de marché...

Vitamines E comme Efficacité
Améliorer la rentabilité de la tarification, imaginer un positionnement marketing unique, segmenter les offres vis à vis des clients et des accès, optimiser coûts & investissements, effectuer une veille stratégique...

Vitamines P comme Projets
S'appuyer sur la motivation & l’auto-organisation de l'équipe de projet, améliorer délais & performances, accueillir avec agilité l’incertitude...

Ces vitamines proviennent directement de nos 2 x 35 ans d'expérience internationale de terrain dans le domaine des innovations, de la stratégie et du management.

Tous les détails & contacts sur le site web de innotelos

Anne Munchenbach & Didier Lebouc cofondateurs de innotelos | vitamines pour l'innovation (Grenoble)
Didier Lebouc & Anne Munchenbach
cofondateurs de innotelos | vitamines pour l'innovation (Grenoble)

mercredi 10 mai 2017

Comment la calculatrice a pulvérisé la règle à calcul : histoire d'une innovation de rupture

Entre 1975 et 1980, alors que naissait Emmanuel Macron le nouveau président français, les règles à calcul ont été rayées de la carte par l'émergence des calculatrices électroniques.

L’histoire de cette rupture révèle 3 aspects essentiels de l’innovation, singulièrement qu’un développement réussi ne cible jamais les clients du produit qu’il veut mettre à mal.

Cette vidéo de la série "Le Projet Fait Rage" détaille cette révolution dans les méthodes de calcul.


S'abonner au podcast sur iTunes pour appareils Apple
Obtenir le podcast pour d'autres systèmes (RSS)

Compléments
Voir aussi l'épisode n°10 qui relate les façons d'appréhender les besoins des clients


Liens
LPFR Le Projet Fait Rage

samedi 29 avril 2017

3 raisons de voter Emmanuel Macron

Le premier tour de l'élection présidentielle française a eu le mérite de dégager - y compris au sens tunisien du terme - une alternative claire pour le second round.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen représentent deux visions opposées de notre société.
Ce choix est crucial et même dangereux, aussi mon suffrage ira, sans état d'âme, à Emmanuel Macron.
Voici pourquoi.



1) Marine Le Pen souhaite une économie fermée et administrée

Taxation, douane, contrôles en tous genres, possible sortie de l'euro et de l'Europe, planche à billets...
Bien que floues, les orientations économiques du Front National ont le mérite de la cohérence dans l'irréalisme.

Ces idées méconnaissent que l'économie est d'abord un circuit, que ce qui est dépensé quelque part a du être gagné ailleurs et vice-versa.
Par exemple, freiner les importations, c'est simultanément s'exposer à la pénalisation de nos exportations.

De surcroît, en 250 ans de révolutions industrielles et de capitalismes, il n'existe aucun exemple réussi et durable de pays raisonnablement développé ayant pratiqué les politiques économiques invoquées par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.
Par contre, nombres de catastrophes ont été provoquées par ces méthodes, le Vénézuela étant la dernière en date.

2) Marine Le Pen propose des réponses simples

Quel que soit le sujet, l'héritière Le Pen formule des propositions lapidaires.
Se débarrasser des étrangers, surtout ceux du sud, des bureaucrates et des oligarques capitalistes suffirait à créer le jardin d'Eden sur notre belle terre de France.

Ce simplisme est inadapté à notre société actuelle que les sociologues qualifient d'horizontale.
Nous sommes plus autonomes que nos parents et nos grand-parents. Nous décidons, par nous-même, de nos vies, de nos envies, de nos façons d'être, de nos consommations, de nos métiers, de nos conjoints...
Les déterminismes familiaux, sociaux, religieux et politiques ont de moins en moins de prise sur nous.

De ce fait, notre monde est devenu singulièrement imbriqué.
Nous sommes tous désormais de petits décideurs.
Les sommets des pyramides politiques ou économiques ne parviennent plus à nous imposer leurs choix.
Atténuer les maux dont souffre notre pays exige une approche complexe.

3) Marine Le Pen aspire à moins de démocratie

En se présentant comme la candidate du peuple et en revendiquant un lien exclusif direct entre les français et le pouvoir qu'elle incarnerait, la dirigeante frontiste montre le peu cas qu'elle fait de la démocratie libérale.

Des centaines d'années ont été nécessaires, depuis la magna carta anglaise du 14ème siècle jusqu'à la déclaration universelle des droits de l'Homme en 1945, en passant par l'indépendance américaine et la révolution française, pour mettre au point par tâtonnements notre système démocratique.
Il repose non seulement sur un gouvernement désigné par une majorité de citoyens mais aussi par ce que les américains appellent les "checks & balances" (contrôles et équilibres), c'est à dire le respect des minorités, la séparation des pouvoirs et l'état de droit, à commencer par les droits fondamentaux.

Tout cette organisation subtile nous paraît naturelle et, comme nous y sommes habitués, nous y accordons aussi peu de valeur qu'à l'air que nous respirons.

Aussi, je recommande à tous les hésitants de s'entourer, pendant une minute, la tête d'un sac en plastique, afin d'expérimenter la différence entre l'air libre - même chargé de micro-particules - et l'asphyxie.

Bien qu'ayant effectué mon service militaire dans la Royale, je voterai résolument contre la Marine !




Républicainement votre

Post-scriptum 29 avril 2017 15H00
J'ai publié cette chronique aujourd'hui en fin de matinée alors que n'avais pas eu connaissance du piteux ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen.
Ce dernier épisode en date ne fait que rajouter à la confusion des esprits et des valeurs que j'essaie de combattre dans cette chronique.
Qu'un gaulliste auto-proclamé fraie avec un parti dont la filiation politique, historique et sociologique rejoint les pires ennemis de Charles de Gaulle, Vichy et l'OAS, devrait nous inciter encore plus à voter massivement contre cette imposture.

Références et compléments
En lien avec cette prise de position, je suggère quatre autres de mes chroniques
- Mes valeurs
- Tentative d'explication de la laïcité en France à mes amis hors de l'Hexagone
- Ma visite impromptue chez Charles de Gaulle
Seul, bras croisés, au milieu des saluts nazis

La photographie d'Emmanuel Macron discutant, sous l'oeil des officiers de sécurité et des caméras, avec Caroline Schreiber (candidate de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon dans l'Isère) a été prise par mes soins le 14 avril 2017 devant le centre INRIA de Montbonnot, lors de la visite du candidat d'En Marche.
Ce blog reflétant mes points de vue personnels, il va sans dire que cette chronique et sa photo n'ont reçu l'aval ni de Caroline Schreiber, ni même d'Emmanuel Macron.

La citation de Raymond Aron "le choix en politique n'est pas entre le bien et le mal mais entre le préférable et le détestable" et l'image associée ont été trouvées au hasard de Twitter.